Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.planete-golf.com
  • www.planete-golf.com
  • : Blog consacré aux choses du Golf et aux golfeurs(euses). Soyez les bienvenus!
  • Contact

Texte libre

compteur pour blog

Recherche

Archives

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 13:44
Parmi les très nombreuses visites de ces derniers jours et des commentaires qui ont été laissés, beaucoup faisaient état de la beauté de certains lieux. je suis donc allé fouiller un peu dans ma photothèque personnelle (Mon appareil photo est en permanence dans mon sac de golf), et je vous livre ci dessous quelques clichés pris ici et là au hasard de mes ballades sur les Golfs de l'hexagone (c'est pas toujours facile de jouer et de photographier en même temps mais bon....cela donne quand même une petite idée  de la sérénité que l'on peut ressentir lorsque l'on se trouve sur un fairway loin de toute pollution et de tout bruit de la civilisation dite "moderne"(Photo vignette de cet article : Le golf d'Augerville en automne).
je vous propose donc cette petite promenade sur quelques golfs, en attendant mesprochains articles (en préparation) consacrés au comportement sportif, au matériel, à l'acccès au Golf pour les handicapés et les personnes à mobilité réduite, et puis bien évidemment, puisque le golf ne fait pas exception, aux "fashion victimes" dans le petit monde de la balle blanche
Bonne ballade à vous toutes et tous...


Ci dessus : Golf de Belle-Dune


Ci dessus & ci- dessous : Golf d'Etretat



Ci-dessus : Golf d'Evian


Ci-dessus : Golf de fontainebleau

Ci-dessus : "la Place" du Golf national à Guyancourt


Ci dessus : Les "Roughs" du Golf national (Crédit photo A. Orloff)


Ci-dessus : Le Golf de Royan

A très bientôt !/ Paul
Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 09:21
On suppose que les premières balles de Golf étaient en bois..... mais entre ces premières balles et celles d'aujourd'hui, que d'inventivité de la part de l'homme, et de chemin parcouru!!!
On peut dire qu'il y a eu quatre grandes étapes dans l'évolution de la petite balle blanche :
1 - La balle de "bois"
2 - La balle en "cuir
3 - La balle "Gutta Percha"
4 - La balle "avec noyau" => vers la balle actuelle

1 - La balle de Bois :
C'est l'ancètre de la balle de golf actuelle et il n'existe que très peu de références sur cette période. Cette balle en bois était fabriquée à partir de bois très durs, et de certaines racines.

2 - La balle en cuir :
Faite de cuir de taureau ou de cheval, cette "balle" était composée de trois pièces de cuir cousues et fermées au moyen de petits morceaux rectangulaires. L'intérieur était rempli de plumes d'oie ou de poulet. Pour obtenir une certaines consistance, le tout était mouillé. L'humidité avait pour conséquence de réduire la cuir et d'augmenter le volume des plumes contenues à l'intérieur ce qui donnait à la balle une certaine rigidité. Il n'y avait alors aucune règle écrite obligeant à une taille ou à un poids particulier, et ces balles étaient donc toutes différentes en poids et en taille. Bien entendu ces balles étaient très fragiles, et si elles étaient aujourd'hui frappée avec le matériel actuel elles seraient instantanément détruites. C'est pourquoi, à l'époque, on privilégiait plutôt la finesse et la précision du coup, que la force et la distance.... (les trous des parcours de l'époque étaient d'ailleurs beaucoup plus courts que maintenant)

3 - La Balle en "(*)Gutta Percha" :
On peut dire que l'apparition de cette balle (appelée aussi la "Gutty")a révolutionné le petit monde du Golf d'alors, et remisé au rang d'article de collection les balles en cuir. En effet, les balles en cuir étaient rares (longues à fabriquer), et s'abimaient facilement.
La période d'utilisation de ces balles en Gutta Percha va de la moitié du IXXème siécle jusqu'au début du XXème. Au fur et à mesure la fabrication de cette balle s'est améliorée et d'une fabrication artisanale et manuelle on en est arrivé à procéder à sa fabrication à l'aide de moules spécifiques qui donnaient à cette balle une parfaite rotondité et une consistance à peu près égale d'un modèle à l'autre. La production d'alors était environ pour un fabricant (peu nombreuxà cette époque) de 6 douzaine de balles par jour, production 20 fois supérieure à celle des balles en cuir. Le résultat visible fut une très grosse réduction des coûts à l'achat (les balles en cuir étaient très chères), et les golfeurs furent bien entendu les premiers à en bénéficier.
Très vite, on s'est apercu que les balles "lisses" (**)volaient beaucoup moins bien que des blalles sur lesquelles on faisait des encoches ou des marques. Ces marques faites manuellement au début furent incluses dans les moules de fabrication et l'apparition des premières balles "alvéolées" fut une petite révolution dans le monde, alors très fermé, du Golf, car distance gagnée avec une balle alvéolée par rapport à une balle lisse était de l'ordre de 20 % environ ! C'est aussi à cette période que les Fers et les bois commencèrent à être modifiés pour assurer un meilleur contact et une frappe plus "centrée" de ces nouvelles balles.
Un des inconvénients de ces balles était que par grand froid elles se déformaient ou se cassaient. On pouvait néanmoins les remodeler, et ces balles étaient donc récupérées, remoulées, repeintes, et revendues à un prix "d'occasion".

(*) La Gutta percha est un latex naturel obtenu à partir d'arbres de l'espèce Palaquium gutta.
Cette matière plastique végétale naturelle est un exc ellent isolant et qui a été très utilisé dans la fabrication des câbles sous marins ou souterrain jusqu'à la découverte du Polyéthylène en 1933.
Une des particularités de cette matière est qu'elle ne résiste pas à une exposition prolongée au soleil.

(**)Toute balle se déplaçant dans l'air subit deux forces principales : une force de portance et une force de traînée. La traînée ralentit le mouvement vers l'avant, tandis que la portance agit dans une direction qui lui est perpendiculaire.

4 - La balle avec noyau :
La production de cette balle, qui préfigurait celles utilisées aujourd'hui, commenca dans les dernières années du IXXème siècle (vers 1890). Le principe de fabrication était le suivant :
On tissait autour d'un noyau en gomme, une matière élastique mise sous pression. On recouvrait de Gutta percha et d'autres matériaux . la balle était ensuite peinte en blanc pour qu'elle soit plus facilement repérable dans l'herbe.
Le comportement de ces nouvelles balles était tout à fait différent des balles en Gutta percha (rebonds). On a donc modifié l'aérodynamique de celles-ci et ajouté un peu de "spin" pour le comportement et le vol de ce type de balles soit plus en rapport avec l'es effets attendus par les golfeurs.

Il existe aujourd'hui une multitude de type de balles de golf : Callaway, Sxrixon, Titleist, Inésis, Pinnacle, Taylor made, et bien d'autres. Chaque joueur, selon son niveau et ses préférences, peut choisir soit des balles avec un toucher doux ou plus ferme. Les prix varient bien entendu aussi en fonction du nombre de noyaux contenu dans ces balles et de son taux de compression. Les seuls points communs entre toutes les balles sur le marché sont le poids et la taille qui doivent impérativement être en conformité avec les règles édictées par le R&A (Royal and Ancient)
Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 15:56
Le golf, tel que nous le connaissons aujourd'hui, a vu le jour quelque part en Ecosse vers le début du XVème siècle. On sait par ailleurs que les Romains avaient un jeu dans lequel ils utilisaient un bois courbé, et frappaient une "balle" faite de plumes. Certains historiens affirment encore aujourd'hui que la naissance de ce sport a vu le jour aux Pays Bas... (en Néerlandais Kolf veut dire "bout de bois".
Pendant un temps (vers 1450) le golf a fait concurrence à un autre sport, très en vogue alors... Le tir à l'arc !! A tel point que le roi James II a été obligé de promulguer un décret limitant la pratique du jeu de Golf, pour que celui-ci ne nuise pas à l'entrainement des archers d'alors... Un comble tout de même!.
Cette loi, et beaucoup d'autres ont toutefois été ignorées par les écossais et le roi d'écosse du moment ( Jacob IV) fut obligé d'admettre la popularité de ce nouveau jeu de façon très officielle.
Certains proches de la cour,qui accompagnaient les golfeurs d'alors étaient ses  "Cadet" , et ce terme a  été repris par l'histoire et le terme "Caddy" ou Caddie" vient de cette époque.
La première référence historique au jeu de Golf, vient de St andrews en l'an 1552.
Le golf est ensuite devenu le "jeu" à la mode dans l'anglettere du XVII siècle, et était essentiellement pratiqué par l'Aristocratie d'alors. Comme il se pratiquait en ville, et sans règles bien définies,on ne comptait plus les vitres brisées et les blessés aux alentours.... Le "peuple" d'alors faisait les frais de la maladresse des aristocrates et de la haute bourgeoisie....
C'est à partir de ce moment que les autorités durent intervenir pour imposer que la pratique du Golf se fasse hors de la ville, et donc... A la campagne.
Ce fut le véritable début du jeu de golf, ancêtre de celui que nous connaissons aujourd'hui.

Quelques dates :
- Première moitié et fin du du XVIIIème siècle : Création des premières associations "structurées"
- Honourable company of Edimbourg (1744)
- St Andrews Society of Golfers (1754). C'est en 1834 que ce dernier a pris son nom actuel "Le royal & Ancient Golf Club de St Andrews" Par concession du Roi.
- 1856 : date mémorable dans l'histoire du Golf en France. C'est à Pau que nait le premier golf français, le plus ancien du continent, sous l'influence des anglais installés dans la cité royale.
- Le premier Open Britannique a été joué en 1860, et gagné par Willie Parcs.
-Tom Morris dit "Old Tom Morris"  en raison de son fils appelé aussi Tom Morris a remporté ce tournoi en 1862 1864 & 1867. C'est à ce moment qu'est apparue sa légende. "Young" Tom Morris a quand à lui gagné l'open Britannique 4 fois de suite!! ce qui à l'époque était une véritable performance.
Parmi les autres  vainqueurs célèbres de cet Open on peut citer J.H Taylor, Harry Vardon. Avec James Braid ces trois hommes sont plus connus sous le pseudonyme du "Grand Triumvirat".
- 1891 : Ouverture du premier parcours de golf en Espagne à Las Palmas
- 1894 : apparition et création de l'association Américaine de golf (USGA) pour réguler le jeu aux USA (et au Mexique)
- 1921 : Création d'une limite de poids et de taille pour les balles de Golf. Si des modifications sont à apporter elles le sont tous les 4 ans
- 1933 : Création du Parcours d'Augusta aux Etats unis
- 1934 : Premier US Masters (remporté par Horton Smiths. le premier étranger à gagner en terre US fut le sud Africain "Gary Player" (1961) qui a mit ainsi fin à la domination Américaine dans cette épreuve.

Crédit Photos (JM Biggaye dit Biggolf17)
Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 12:10
Evidemment le décor ne sera pas celui d'un Golf en pleine nature (il en existe pourtant beaucoup à moins d'une heure de voiture de la tue Eiffel...) et l'horizon sera barré par les tours du quartier des Olympiades, et juste derrière vous le flot ininterrompu des voitures sur le périphérique.... entre les deux pourtant un practice de golf a été installé à titre expérimental. Cette initiative a été rendue possible grâce à l'association "Team Jouer, Progresser, s'amuser (Team JPA). Ce practice "grands coups" a vu le jour sur le terrain de Rugby du stade georges Carpentier dans le XIIéme arrondissement de la Capitale. Quatre journées portes ouvertes ont été par ailleurs organisées et ont rassemblées plus de 200 personnes venues découvrir cet espace Golf un peu hors normes, dont le but est avant tout de faire découvrir aux parisiens l'ambiance golf, et dépasser l'image hnégative qui colle au Golf depuis toujours, celle d'un sport pour les "riches".
A proximité du Practice (2 500 m², 7 postes) on peut s'entrainer aux sorties de Bunker, et au putting sur un putting green synthétique.
Un e très bonne initiative de la Team JPA qui introduit encore un peu plus le golf au coeur des villes, pour permettre à tout un chacun, quelle que soit sa catégorie sociale, de découvrir un sport un peu méconnu "en ville".
L'association mise d'ailleurs sur des tarifs ultra compétitifs pour attire le plus de monde possible (50€ pour une heure d'initiation, trois mois de balles et un accès illimité aux différents practices, ainsi qu'un parcours complet sur un golf Francilien!!! Lorsque l'on connait les tarifs pratiqués par certains autres organismes ou Golfs "sélectifs"... c'est vraiment donné!

Les Projets futurs:
Depuis septembre 2008 un autre Practice, de plus petite taille a été implanté XIxème arrondissement, et d'autres implantations sont prévues dans le Xième et le VIIème

Où taper des balles à Paris?
1 / Golf du bois de boulogne: situé au coeur de l'hippodrome d'auteuil, en bordure du bois de Boulogne (attention cette aire deentrainement est fermée certains jours... pour plus deprécisions s'informer sur le site http://www.golfduboisdeboulogne.com .
2 / Golf du Jardin d'acclimatation : Le practice propose 14 postes couverts qui permettent de travailler tous vos coups.

Se renseigner ? :
- Team JPA XIII: Mercredi et jeudi de 11 heures à 18h00, Vendredi de 11h00 à 21h00. Samedi & dimanche de 14h00 à 18h00. Stade Georges carpentier, 81, boulevard Masséna
M° Porte de Choisy ou porte d'Ivry
Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 13:15
Pour toutes celles et ceux qui aiment le sport en général et le golf en particulier, et ce dernier n'étant pas le favoris des médias "classiques", il faut savoir qu'il existe sur le WEB des retransmissions intégrales des grands tournois.
Le débit est généralement très correct et par exemple, pour moi qui ne possède pas les chaines "cablées" je peux suivre en ce moment "l'european tour" en direct (et gratuitement!!) depuis mon Ordinateur avec Windows média player.

Ci-dessous un lien (parmi d'autres) qui vous permettra d'assouvir votre passion (cliquer sur la vignette de cet article)

Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 16:22
J'en ai bien sur des milliers (prises sur environ 120 Golfs en France).... mais ci dessous une petite sélection de mes préférées  pour vous donner peut être  envie de vous y mettre...un jour . Dans ce cas je serai ravi de vous accompagner

Ci-dessus : Le Golf du Kempferhoff


l'Ecosse

St Andrews, le R&A au coucher du soleil


Arc en ciel sur le Golf de Poitiers

Golf de la "Wantzenau"

Golf du Château d'Augerville

Golf de St Donat (Proximité Grasse)

Ces photos ne sont bien sur que quelques exemples tirés de ma photothèque personnelle. Chaque golf est différent selon l'heure, la saison et le temps qu'il y fait quand on y joue. La seule chose dont on est certain c'est que ce sont toujours des moments extrèmement agréables et reposants.
Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 00:00
D'ordinaire, en période de crise économique, la frilosité gagne les investisseurs et paralyse les initiatives. Tout un chacun fait le dos rond et attend des jours meilleurs dont on espère que ces jours là arriveront le plus vite possible.
C'est le moment d'acheter dit on, mais bien souvent pour acheter il faut vendre...cruel dilemne que celui-ci ou la raison cotoie souvent la folie ou l'inconscience.*
Il est pourtant des individus qui savent retourner la morosité pour entreprendre et investir au bon moment pour réaliser un rêve qui semblait inaccessible quelques temps auparavant.
Mais quel rapport avec le Golf me direz-vous?.... j'y arrive...
Voilà quelques temps déjà, nous étions quelques uns à nous retrouver, comme souvent,  autour d'une bonne table chez l'un de mes copains golfeurs. L'un deux, cadre dans un grand constructeur automobile Français parlait des difficultés du secteur et de la probable décision de son entreprise  de réduire les effectifs sur la base de départs " volontaires ". Il se posait alors la question de savoir si cette "opportunité" ne pourrait pas l'aider dans la réalisation d'un projet auquel il pensait depuis quelques temps : Changer radicalement de vie avec femme et enfants en désertant la région Parisienne et opérer un virage à 180 degrés en se portant acquéreur ....d'un Golf!. Le hasard, qui fait souvent bien les choses, voulut qu'un golf soit à vendre du coté de Vannes (Morbihan). Ce Golf, qui compte 9 Trous est aussi doté d'un important corps de bâtiment aujourd'hui non utilisé et  que l'on peut incontestablement valoriser. Il suffit d'avoir des idées et beaucoup de volonté, mais je sais que notre ami en a à revendre.
Ce n'est pas chose facile de renoncer à un "confort" établi, et à une carrière bien assise, et il faut une certaine dose de courage pour se lancer dans une telle aventure, ce courage n'excluant pas la lucidité. Notre ami, qui répond au Pseudo d'Ironben, a su trouver ce courage et la volonté qui va avec pour franchir le pas, et aller au bout de son rêve : Acheter un Golf et en devenir le "patron" !
Le golf de Caden, (ancien site web, le nouveau est en cours de création) puisqu'il s'agit de ce golf, était à vendre depuis un certain temps, et nombreux furent ceux de notre petite bande à qui Ironben demanda avis et conseils. En outre, et connaissant un peu Ironben, je sais qu'il a su s'entourer des meilleurs professionnels pour se faire conseiller et monter un dossier solide et cohérent.
Monter le business plan, rédiger les contrats de travail, refaire le site internet,  concevoir un nouveau logo, déterminer les tarifs, course aux subventions, etc... est devenu le quotidien de notre ami, lequel du coup n'a plus un moment à lui pour...jouer au golf... un comble!!!
Beaucoup de gens se plaignent aujourd'hui, accusant la crise de tous leurs maux.... d'autres se lancent, ignorant la frilosité ambiante pour concrétiser un rêve, pârce que motivé par une passion.
Parfois les rêves deviennent réalité, il suffit d'un peu (beaucoup) de volonté, de clairvoyance, et de courage pour les concrétiser.
Il est évident que nous seront nombreux à lui rendre visite dès cet été,  ne serait ce que pour aller jouer SES 9 trous en bonne compagnie!
Bon courage Benoit & Catherine, l'ensemble du Forum vous souhaite bonne chance dans cette très belle aventure!
Photo : Ironben (à droite) au départ de la MTC2009 en compagnie de pitch et Backspin78 à Poitiers-Mignaloux
Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 14:58

Saint Andrews est située sur la côte de la mer du Nord entre Édimbourg et Dundee et compte une population d’environ 15 000 habitants.

Nommée d’après l'apôtre saint André, le bourgh royal de Saint Andrews (en gaélique écossais : Cill Rìmhinn) est une ville sur la côte est de Fife, en Écosse qui a été l'ancienne capitale religieuse d'Écosse. St andrews est aussi ce que l'on peut appeler : La mecque du Golf. Et tout Golfeur qui se respecte se doit de faire ce pélerinage aux origines du Golf un jour dans sa vie.

Ce pélerinage, ils sont quelques uns de mes amis à l'avoir fait en ce mois d'avril 2009 (je les aurait bien accompagné mais hélas, mon niveau de jeu étant ce qu'il est, je n'aurais pas eu le droit de jouer sur les parcours mythiques de Kingbarns, de l'Old Course, du Jubille course ou encore du Castle course)....Peut être en 2010 ou 2011...

Ils étaient donc 7 Gentlemen Golfeurs (dont une Golfeuse très douée et qui n'aurait pour rien au monde manqué cet évènement!!) à faire le voyage vers les terres Ecossaises du légendaire  Old Tom Morris : 1Up, DimUp, Biggolf17, Gino, Ovilmon, Ironben, Roughman, accompagné d'un de leurs amis, pro de Golf.Ils ont le niveau pour jouer ces parcours, c'était un de leurs rêves ils viennent juste de le réaliser et nous ont ramené des photos qui font rêver tous les amoureux du Golf sauvages en terre écossaise!

Pour les non initiés il faut se rendre compte de ce que c'est que de jouer 4 parcours - et quels Parcours ! - en quatre jours. Le stress du voyage, la découverte de ces parcours réputés pur être parmis les plus difficiles de la planète (bord de mer, vent, rough immenses et avvaleurs de balles,  beauté des lieux) et surtout se dire ou penser : sur ce trou Tigers wood à fair le Par, voire un Birdie... J'imagine très bien la pression.

Mais il n'y a pas que le Golf, il y a aussi les Pubs, l'attente des départs, les sorties le soir, les discussions interminables autour d'une bonne Guiness bien brune et moussante à souhait, et le soir juste avant de dormir la promesse d'un autre parcours qui laissera d'impérissables souvenirs.

Les bunkers assassins, les greens roulants comme des tables de billard et ces fameux roughs dans lesquels il ne faut pas s'aventurer au risque de perdre définitivement une de ces Pro V1 si chère mais seule digne d'être égarée sur ces parcours légendaires.

Je n'étais pas avec vous mais c'est presque comme si je pouvais imaginer ce que vous pouviez ressentir ou éprouver. De l'écosse je ne connais que les aéroports mais je peux déjà imaginer ces grandes étendues du bord de mer du Nord battues par les vents qui sculptent les dunes et les font que les fairways ne sont jamais les mêmes d'un jour sur l'autre - Comme si le fantôme d'OTM lors de cette nuit de pleine lune avait profité de votre sommeil réparateur pour apporter encore un peu plus de difficultés sur ce parcours  qu'il connaissait par coeur pour l'avoir parcouru, et vaincu à plusieurs reprises. Là, sur ces terres, il n'est plus question de gestion de l'eau, d'homme ou femme, de nantis ou non, il s'agit de l'homme face à une nature hostile mais tellement belle!. Là pour avoir une chance de sortir avec les honneurs de ces parcours il faut savoir garder en mémoire ce qui semble cruellement  manquer aux hommes en ce début de XXI siècle : L'humilité et la prudence

Merci à vous tous : Nathalie, Fredéric, Jean-marie, Benoit, David, Gino, Hervé, de nous avoir fait partager votre rêve! Il n'est pas exclu qu'un jour nous allions à notre tour fouler ces fairways de légende. En tout cas vous nous avez ouvert la voie, il est certain qu'un jour nous prendrons ce même chemin.

 

Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 12:43

Données documentaires de 2006 => 2008 :

Longtemps accusés par le grand public de gaspilleurs d’eau dès que s’annonçait une période de sécheresse, les golfs français commencent à voir peu à peu cette tendance s’inverser. Les récents reportages vus, lus et entendus dans la presse depuis la signature de la «Charte sur l’eau » en témoignent... Fini le temps des attaques et des chiffres erronés sur la consommation d’eau de nos parcours. Place désormais à une image plus en rapport avec les nombreux efforts entrepris par les golfs pour respecter l’environnement.

Du fait de l’hiver très sec qui n’avait pas permis la recharge des nappes phréatiques, la Ministre de l’Ecologie, Nelly Olin, avait lancé dès le mois de janvier un appel à la mobilisation pour les économies d’eau auprès de tous les citoyens. « L’ensemble des acteurs sont concernés, qu’ils soient industriels, collectivités locales, particuliers, agriculteurs ou bien sûr responsables de golfs, tous peuvent réaliser des économies sur leur consommation d ’eau. On ne pourrait trouver ici meilleure application du proverbe selon lequel : les petits ruisseaux font les grandes rivières ».

Et des économies, les golfs, pour lesquels la gestion de l’eau est une des premières préoccupations, se sont engagés à en faire comme en témoignent la signature de la «Charte sur l’eau » le 2 mars dernier avec les Ministères de l'Ecologie et des Sports.Une baisse de 30% du volume de consommation d ’eau sur les trois prochaines années, tel est l’objectif affiché et tout à fait réaliste pour les golfs français. Rien d’étonnant puisque certains n’ont pas attendu la signature de la charte pour faire de la gestion de l’eau une de leurs priorités. C’est le cas notamment du Golf de Joyenval. «Nous avons investi, par souci écologique et économique, près de 200 000 euros pour réduire notre volume de consommation d’eau depuis 2002. Aujourd’hui, cela a considérablement porté ses fruits puisque nous évaluons notre économie à plus de 20%», affirme Antoine Ferrand, Directeur du Golf.

Une campagne de communication qui porte ses fruits...
Consciente de pouvoir s’appuyer sur des golfs exemplaires et soucieux de la maîtrise de la ressource en eau et sur la charte des «bonnes conduites », la Fédération Française de Golf, en étroite relation avec l’ensemble des acteurs du monde golfique, a lancé une campagne de communication auprès des médias nationaux. Objectif :modifier l’image contrastée des golfs français accusés à tort de tous les maux et gaspillages. «Nous bénéficions grâce à la «Charte sur l’eau » et notre rapprochement des pouvoirs publics de tous les arguments pour convaincre les médias nationaux de la bonne conduite de nos golfs », souligne Jérôme Paris, Président de la Commission Environnement et Développement Durable, avant d’ajouter : «Cette campagne a été très positive et contribue à modifier l’image des golfs auprès du grand public en étant totalement transparent sur nos pratiques ».

Contrairement à une idée reçue, les quelques 550 golfs Français du territoire Métropolitain ne sont pas, au plan national les plus gros consommateurs d'eau, cependant certains le sont au niveau "local".

 De plus, 10% sont situés sur des réseaux d'alimentation en eau potable. Une eau potable qui est une priorité pour Nelly Olin. Le 2 mars dernier, la ministre a signé une charte de bonnes pratiques pour la gestion de l'eau avec la Fédération française de golf et les associations de golf privées et publiques. Objectif : réduire de 30% en trois ans la consommation en eau potable des golfs, ceux situés en région Poitou-Charente, très touchée par la sécheresse, étant même soumis à cet impératif quelle que soit la source d'approvisionnement de l'eau utilisée. Dès les premières mesures de restriction, les fairways – qui représentent 60% de la consommation – ne seront plus arrosés, les greens, plus fragiles, continueront à l'être. Des économies peuvent être réalisées en optimisant l'implantation des arroseurs, en irriguant la nuit, en choisissant une végétation moins gourmande, en utilisant les eaux pluviales, etc. La charte prévoit en outre de préserver la qualité de l'eau, en contrôlant mieux l'usage des produits phytosanitaires. « Il n'y a pas eu de réticence, constate Grégory Boinel, de la Direction de l'eau. Nous sommes dans une bonne dynamique. »


Répartition de l'origine de l'eau d'irrigation des golfs

- Installations propres au golf 53 % (dont forages eaux souterraines 20 %)
- retenues - lacs 19 %
- rivières 14 %


"Y aura t-il de l'eau pour tous ?" demandait Nelly Olin. Les golfs français s'y sont engagés concrètement.

Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 00:00
http://www.urbanstreetgolf.nlNouveau sport, sport nouveau, le Golf en ville dans les rues, c'est en ce moment très à la mode et beaucoup d'entre vous en ont certainement entendu parler.... Certains sont pour et trouvent ca très "tendance", d'autres sont contre et crient au loup, et d'autres, comme votre serviteur n'ont pas d'avis tranché sur la question, et pensent : Pourquoi pas?.... Après tout je n'ai rien contre le fait de viser des poubelles ou des abris bus tant que cela ne se passe pas en dessous de chez moi à 2h00 du matin....
Je suis tombé aujourd'hui sur un article paru dans mon magazine télé préféré, lequel fait quand même...2 pages de la rubrique ..."Forme" du dit magazine (Jamais de la vie depuis que j'achète ce magazine, je n'ai lu un quelconque article de la même longueur sur le "Golf" le Vrai... bref passons.... cela viendra peut être un jour...)
L'article en question s'intitule : "Le street ggolf , C'est le Golf pour tous".... et informe bien sur cette nouvelle pratique. Mais, car il y a un "Mais", le gros tort à mon sens de la rédactrice de cet article est de vouloir à tous prix faire des parallèles avec le Golf classique mais aussi et surtout d'argumenter sur la base de fausses informations, qui laissent à penser que le Golf n'est pas un sport pour les jeunes, et n'est pratiqué que par des personnes d'âge mûr portant pantalons à carreaux, et faisant tirer ou porter leur sac par des caddies. L'inévitable  "Chèreté" de la pratique du Golf est quand à elle abordée en fin d'article. A mon avis cette journaliste ne s'est pas souvent rendue sur un vrai parcours de golf depuis longtemps....
Bien entendu qu'il existe des Golfs (souvent privés) où le prix exhorbitant de l'abonnement empêche le commun des mortels de pratiquer ce sport...dans ces lieux prestigieux, et c'est d'ailleurs très souvent sur ces golfs que l'on rencontre les pantalons à carreaux et les caddies cités dans l'article de votre collaboratrice...mais dieu merci il s'agit d'une minorité. Il existe en France plus de 700 parcours de Golfs dont la très grande majorité sont accessibles à tout un chacun, que cela soit pour améliorer son jeu, ou pour débuter, voire découvrir le Golf.
Pour ce qui concerne les "codes vestimentaires" et les "us & coutumes", que beaucoup trouvent ringuards, d'un autre âge ou encore "snobs" au Golf, il me semble que ces mêmes codes existent pour les sports dits "de rues" et que les tenues portées correspondent elles aussi à un "code" (Sweet shirts, "Doggy", baskets, le tout de marques ayant pignon sur rue bien entendu.
A mon sens le street Golf relève un peu du même phénomène "mode"vu dans d'autres sports avec les version "beach", "playground" et cie.
Surtout, à part l'intérêt, plus ou moins "populaire" d'une nouvelle discipline sportive le plus important c'est l'image et l'identité qui est packagé avec. Une foule de codes stricts Shocked.... y compris pour le "Street Golf"
L'autre c'est des tenues dérivés qui collent avec ces nouveaux sports sur fond de béton et de grands ensembles.
Tout ça me laisse à penser qu'on cultive surtout une identité dans un monde surpeuplé ou se différencier dans sa quête de reproduction  est de plus en plus difficile et donc orienté matérialiste/image.
En effet, pourquoi sortir du terrain de sport toutes ces activités et leur donner autant d'image "jsuis cool" ?

C'est simplement pour être vu. :cool:
 
Donc on fait comme si l'on étaient  "cool", à la plage l'été ou dans la rue en milieu urbain. On ajoute le piment de la reconnaissance, un soupçons d'originalité, le mystère d'une activité soit disant peu accessible comme le golf...
et le tour est joué.

Maintenant se pose la question de l'espace dans lequel est pratiqué cette nouvelle discipline et de la sécurité de tout un chacun : Si j'ai bien compris le street golf, comme son nom l'indique se pratique dans la rue et donc en milieu urbain. Même si les balles sont molles (du moins je le suppose), il est nécessaires qu'elles aient une certaine densité pour avancer (on ne parle pas là de volants de badmington...). Celles et ceux qui ont déjà vu un "coup" de golf savent qu'il s'agit d'un geste violent qui peut expédier une balle à plusieurs centaines de mètres et donc transformer celle-ci en projectile. Quid de la sécurité des personnes et des biens et même "molle" une balle de cette taille, bien frappée, peut blesser un enfant ou endommager telle ou telle voiture ou vitrine?....
Que dire enfin des inévitables tendinites qui peuvent résulter de cette pratique?... Il m'est arrivé de m'égarer sur des parties "dures" d'un parcours et frapper une balle avec un Fer sur des cailloux n'est pas ce qu'il y a de mieux pour les bras et avants bras au niveau des "vibrations que cela induit.... est bien raisonnable?.....
Pour conclure je dirai que la pratique de ce nouveau sport ne me gêne aucunement mais c'est simplement le rapprochement qui est fait avec le Golf classique qui mepose problème. Cela n'a à mon sens strictement rien à voir sinon que cela se pratique avec des clubs de golf et une petite balle que l'on doit amener à un point donné en un minimum de coups. Tout le reste est à des années lumières de la pratique du Golf  tel qu'il est joué sur les links d'Ecosse et partout dans le monde.
Comme tous les sports le Golf a ses règles, ses coutumes, ses codes, et si il était il y a encore quelques années réservé à une certaine élite (tout comme l'équitation, le tennis et bien d'autres disciplines sportives), il est aujourd'hui accessible à tout le monde pour qui veut se donner la peine d'essayer et ne pas se borner à écouter, et à croire ce que disent ses détracteurs.
Note de l'auteur : Avant de rédiger cet article j'ai posé la question sur un forum de golf sur ce que pensaient les golfeurs du "Street Golf". Je me suis inspiré de leurs réponses (lesquelles correspondent tout à fait à ce que je pense moi même et j'ai repris quelques uns de leurs arguments qui me semblent tout à fait appropriés). Merci donc à Bubble, Scoop, 1Up, Trottar, IDV, Bombaymaster, JJ, Manu pour leurs avis sur la question.

Repost 0
Published by Golfeur - dans planete-golf
commenter cet article