Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.planete-golf.com
  • www.planete-golf.com
  • : Blog consacré aux choses du Golf et aux golfeurs(euses). Soyez les bienvenus!
  • Contact

Texte libre

compteur pour blog

Recherche

Archives

5 mars 2006 7 05 /03 /mars /2006 11:23
Repost 0
Published by Paul - dans Infos Golf
commenter cet article
4 mars 2006 6 04 /03 /mars /2006 14:55

Qui n'a jamais eu la "mauvaise surprise" d'arriver sur un parcours réputé pour ses greens ultra rapides et de s'entendre dire en arrivant à l'accueil : "Nous sommes désolés, mais nos greens sont en pleine aération en ce moment...." (généralement dans ce cas, les golfs accordent une petite "ristourne" sur le Green fee).

Pourquoi aère-t-on les greens ? Et comment ?
Des petits trous, toujours des petits trous sur les greens et puis du sable - beaucoup de sable pour tout reboucher. Alors à "quoi ça sert" ?

Les plantes ne peuvent vivre et se développer harmonieusement que si elles disposent de suffisament d'air et d'eau. Sans ces deux éléments indispensables qui véhiculent les substances nutritives la plante ( et donc l'herbe qui compose le green) ne peut survivre.
Ce sont principalement les racines qui vont chercher cette nourriture dans le sol et il convient donc que l'air et l'eau y soient en quantité suffisante. Le tassement du sol provoqué par les tondeuses, les poids et points de pression des joueurs sur le green empêchent petit à petit l'air et l'eau de circuler normalement.

Conséquences : le sol s'asphyxie, le gazon dépérit... Le remède de l'agriculteur est de labourer et ainsi retourner la terre. Sur un green on ne peut pas labourer, car cela gênerait trop le jeu, impliquant la fermeture pendant plusieurs mois des greens. A défaut de labourer, on procède à une aération par "carrotage" (un aérateur perce environ 500 trous de 1.5 cm au m²). Le résidu de ces trous (appelés aussi carottes) est ensuite évacué et remplacé par du sable assez grossier ou par un mélange terre et fertilisants afin de favoriser un drainage naturel.

Le résultat : 500 petits puits au m² qui donnent à l'air et à l'eau autant de passages et cavités pour alimenter le sol et donc la plante. Le sable est ensuite étalé régulièrement grâce à un Drag-Mat (ou
une brosse) afin de bien le faire pénétrer dans les trous d'aération.

Le green a ensuite cet aspect sablonneux qui vous empêche de putter convenablement pendant une dizaine de jours.
sachez que cette opération mécanique est un "mal" inévitable et nécessaire pour maintenir les greens en bonne santé et avoir ainsi des greens bien roulants toute l'année....
Soyez donc indulgents si il vous arrive de jouer sur un parcours aux greens fraîchement "carottés" et "sablés". Vous aurez tout le loisir d'apprécier le travail réalisé par les intendants de terrain et les jardiniers lorsque à la belle saison vous trouverez des greens impeccables et.... très roulants !!
Repost 0
Published by Paul - dans planete-golf
commenter cet article
4 mars 2006 6 04 /03 /mars /2006 11:08

Ci dessous, extrait du verso de la jaquette de couverture de  cette "bible" que tout golfeur devrait avoir lu. Si il est un livre sur le golf qu'il faut avoir dans sa bibliothèque, c'est bien celui là!

A huit ans, Harvey Pennick "entre" en Golf. Quatre vingt ans plus tard il dispense toujours ses conseils aussi bien à des professionnels qu'à des débutants. NOmbreux sont les champions que Harvey penick a fait travailler. Certains, comme Tom Kite, Ben Crenshaw, Betsy Rawls, soulignent combien l'enseignement de ce golfeur a été déterminant dans l'accomplissement de leur carrière. Attentif et passionné, Harvey penick- dont le nom a été donné au trophée décerné chaque année au meilleur professeur de Golf- a noté ses observations au jour le jour. Simples et directes, sans jargon hypertechniques, ces notes renferment les ecrets pédagogiques d'un vieil habitué du practice tout autant attaché à déterminer quels conseils techniques il donnera à son élève qu'à trouver les mots pour les lui communiquer, et convaincu que la supériorité d'un champion réside avant tout dans sa sérénité et sa force mentale. Avec ce Petit Livre Rouge, immense best seller aux Etats Unis (1 million d'exemplaires vendus), chacun, quel que soit son handicap, pourra bénéficier au mieux d'un enseignement golfique exemplaire, mais aussi de l'expérience et de la sagesse d'un "Gentleman" pour qui le golf est plus qu'un sport : Une philosophie et un mode de vie.

Repost 0
Published by Paul - dans Bibliothèque
commenter cet article
27 février 2006 1 27 /02 /février /2006 09:54
L'hiver est là et bien là, et les paysages magnifiques de golfs recouverts d'une fine pellicule de gelée blanche donnent envie d'aller s'y promener...mais, mais... :.

Si les intendants de terrain en pareils cas n'autorisent pas les départs c'est pour protéger les gazons et l'esthétique. Lorsque le sol n'est pas gelé en profondeur et qu'une nuit claire fait tomber la gelée blanche au petit matin, seule la partie supérieure du gazon est gelée, donc cassante. Marcher dessus, greens ou fairways, casse les brins d'herbe et laisse alors des traces noires bien laides; Certes ce n'est pas gravissime mais long à se réparer.
Si le gel est profond, il n'y a pas de risques réels pour les gazons et vous pourriez battre vos records de longueur au drive…et même franchir impunément quelques obstacles d'eau! Le pire de tout reste le dégel, période ou le piétinement du gazon est particulièrement dégradante et à proscrire.
Le dégel commence toujours par la surface, exposée la première aux rayons du soleil et au réchauffement de la température. La racine, elle, reste gelé plus longtemps et la marche sur le gazon casse le collet de la plante et tue celle ci. En outre la surface, faute pour l'eau de pouvoir s'infiltrer, est très humide voire boueuse et instable, ce qui crée des déformations que nous regretterons tous plus tard.
Les routes appliquent elles aussi des "barrières de dégel", pour éviter les risques pour les surfaces, comme au golf.
Quelques golfs créent des "greens d'hiver" (greens "temporaires", amménagés non loin du green d'origine mais sur le Fairway) pour protéger leurs greens. Le Golf National a choisi, lui, de ne pas faire de greens d'hiver, d'être vigilant et dès que les températures et conditions de sol le permettent, vous faire jouer sur nos greens d'été.
C'est tout de même mieux même s'ils ne peuvent rouler comme au mois de juin.

(Photo d'illustration : le GN sous la neige, par  Alexis. Orloff)

Repost 0
24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 17:36

 

VOCABULAIRE & EXPRESSIONS :
 

      Comme beaucoup d'autres sports, le Golf possède son vocabulaire, ses expressions. qu'est ce que le "Stance", le "Rough", ou encore un "chose". Autant de mots bizarres, incompréhensibles ( beaucoup viennent de l'anglais...et pour cause) pour le profane que vous êtes encore. Le glossaire ci-dessous vous aidera à décoder, et à mieux comprendre le "parler Golf" d'aujourd'hui.

 
Adresse Position adoptée par un Golfeur avant de frapper un coup
Albatros (ou double - eagle) Trou réalisé en trois coups en dessous du "Par"
Alignement C'est la position du corps par rapport à la cible visée. L'alignement détermine la position de la face du club par rapport à la cible, et donne donc la direction dans laquelle va partir le coup
Aller Désigne les neufs premiers trous d'un parcours
Approche Coup qui atterrit sur le Green (frappé généralement avec des fers courts et "ouverts")
Avant-Green Zone plus ou moins grande autour du green où laquelle l'herbe est tondue plus courte que sur le fairway, et moins rase que sur le green.
Backspin Effet rétro donné à une balle, ;lors de son atterrissage sur le Green
Backswing Début du geste de swing lorsque le corps pivote et que les bras arrivent au dessus de la tête
Birdie Trou réalisé en un coup au dessous du "Par"
Bogey Trou réalisé en un coup au dessus du "Par"
Bois Club  avec une tête (autrefois en bois, d'où le nom) plus au moins grosse et utilisé pour taper les coups les plus longs, lors des départs notamment
Brut Score absolu réalisé, non retranché des coups donnés par le handicap
Bunker Obstacle rempli de sable et situé sur le parcours
Caddie (cadet) Assistant du joueur, dont le rôle est de porter le sac, ainsi que de conseiller le joueur ("cadet" en Français)
Chandelle Balle très haute et de courte distance
Chip Petit coup roulé autour du Green
Chose (un) Boisson de prédilection des Golfeurs et Golfeuses (Jus de pamplemousse + Schweppes)
Clubs Ensemble des bois, fers, et putter, utilisés pour faire avancer la balle vers le trou. Un maximum de 14 clubs est autorisé dans un sac lors d'une compétition
Divots Touffes de gazons et mottes de terre arrachées par un club lors d'un coup
Dog-Leg Topographie d'un trou de golf, dont le Green n'est pas dans l'alignement du départ et tourne à droit (Dog-leg droite) ou à gauche (dog-leg gauche)
Double-Bogey Trou réalisé en deux coups au dessus du "Par"
Down-swing Partie "descendante" du swing de Golf consistant à redescendre le club vers la balle.
Drapeau Marque indiquant l'emplacement du trou sur le Green
Draw Trajectoire de balle décrivant une légère courbe de la droite vers la gauche
Driver Bois, Utilisé pour les départs, et sur des trous relativement longs
Dropper (ou Drop) Possibilité pour un joueur de remettre sa balle en jeu (sans la rapprocher du trou), à un endroit proche de celui où elle se trouvait mais était injouable. Un drop peut être sans conséquence (free drop) ou faire l'objet de pénalités.
Eagle Trou réalisé en deux coups au dessous du "PAR"
Eau fortuite Présence sur le fairway ou sur le green de zone(s) humide(s) qui ne permettent pas de jouer normalement. On peut alors se dropper dans coup de pénalité.
Eclectique Type de partie, où le joueur retient ses meilleurs scores sur chaque trou pendant une longue période. Une telle partie peut durer une saison entière.
Etiquette Ensemble des règles de bonne conduite du Golf
Face du Club Partie de la tête du club, rainurée ou non, qui entre en contact avec la balle
Fade Trajectoire de la balle décrivant une légère courbe de la gauche vers la droite
Fairway Partie du parcours situé entre les départ et le green et où l'herbe est tondue
Fers Clubs utilisés généralement pour les coups intermédiaires (entre le drive et le putting)
Finish Position du joueur à la fin d'un swing
Foursome Partie de golf ou deux équipes de deux joueurs s'affrontent. Chaque joueur d'une équipe joue la même balle chacun leur tour, en alternance
Free-Drop Dropper une balle sans point de pénalité
Grain Sens de pousse du gazon du fairway ou du green. Selon ce sens, la balle sera freinée ou accélérée
Green Partie finale de chaque trou, où se trouve le drapeau. L'herbe y est tondue très rase pour faciliter le roulement de la balle
Green-Fee Droit de jeu à acquitter avant de commencer une partie (valable, soit pour une partie ou pour la journée
Green-Keeper Responsable de l'entretien du parcours
Greensome Partie de deux équipes de deux joueurs ou chaque joueur, après avoir joué le coup de départ, joue tour à tour la meilleure balle en jouant à tour de rôle
Grip Partie supérieure du club, où l'on place les mains pour le tenir, ou manière de tenir un club avant de frapper
Handicap Classement d'un joueur, calculé selon le nombre moyen de coups le séparant du "Par" 
Hook Trajectoire de balle très prononcée vers la gauche. On dit aussi "quick-hook" si cet effet est très important.
Hors-Limites Terrain situé hors du parcours (délimité par des piquets blancs). Si la balla atterrit dans cette zone, le joueur reçoit un coup de pénalité, et la balle doit être rejouée de l' endroit où elle se trouvait initialement
Impact Contact de la face du club et de la balle
Injouable Balle dans une position impossible à jouer
Lie Position de la balle sur le sol
Links Noms des parcours de bord de mer où est né le Golf : Ecosse, Angleterre, Irlande
Lob Coup de golf envoyant une balle très haute, et roulant peu, après le contact avec le sol
Loft Degré d'ouverture de la face d'un club
Manche Partie du club reliant la face au grip
Match-Play Partie de Golf opposant deux ou quatre joueurs. Le meilleur score sur un trou gagne le trou. Celui qui gagne le plus de trous gagne la partie
Medal-Play Formule de jeu ou le gagnant est le joueur réalisant le parcours avec le score le plus bas
Mulligan Possibilité de rejouer au trou numéro 1 le drive de départ sans point de pénalité, si celui-ci est jugé médiocre. Il s'agit d'une non-règle car impossible de rejouer en compétition!!!... et même en amateur pour les "vrais" Golfeurs.
Net C'est le score brut d'un joueur, moins son handicap
Obstacle Sur un parcours de golf se sont : les étendues d'eau et les bunkers. 
Overswing Rotation exagérée du haut du corps qui entraîne la cassure du coude au sommet du swing.
Par Score de référence pour faire un trou  ( Par 3, 4, ou 5)ou un parcours (généralement Par 71 ou 72 pour un 18 trous)
Penalité points supplémentaire ajouté au score (1 ou 2 coups) en cas de manquement aux règles, ou lors de certains coups rejoués (hors limite, etc.)
Petit jeu Ensemble des coups joués à proximité du green et sur le green
Pitch Petit trou sur le green provoqué par l'impact de la balle sur celui-ci
Play-Off Trous supplémentaires accordés aux golfeurs qui se trouveraient à égalité à l'issue d'une compétition. Le premier qui prend l'avantage sur l'autre est alors déclaré vainqueur. Le play-off peut être en "mort subite" = le meilleur score sur le trou emporte la partie. Ou play off sur un nombre déterminé de trous= meilleur score total sur l'ensemble des trous déterminés emporte la partie. Dans l'ancien temps, l'on recommençait un parcours entier, soit 18 trous. La télévision  en a décidé autrement...
4 balles meilleure balle deux équipes de deux joueurs s'affrontent, chaque équipe enregistrant son meilleur score sur chaque trou
Practice Zone d'entraînement et d'apprentissage réservée aux golfeurs
Putt Coup effectué sur le green à l'aide du putter.
Recovery Coup réussi et réalisé à partir d'une zone accidentée ou très difficile du parcours
Retour Neuf derniers trous d'un parcours (ou deuxième parcours sur un neuf trous)
Rough Partie du parcours peu entretenue et située le long du Fairway (petit rough, et grand rough)
Rythme Tempo du Swing
Scratch Score égal au par
Shaft Manche d'un club
Socket Action de frapper une balle avec le bas du manche du club qui produit des coups partant à angle droit, voire sur la gauche du joueur.
S.S.S Scratch Score Standard :C'est le "Par" homologué d'un parcours. Exemple : Un joueur de handicap 24 sur un parcours dont le SSS est de 71 dispose d'un crédit de 95 coups. Dans certaines compétitions, ce Scratch Score varie avec les conditions météorologiques. Par grand vent ou pluie, il peut être augmenté d'un ou deux coups. On parle alors de S.S.J (Scratch Score du Jour)
Stableford Formule de jeu où chaque trou rapporte un nombre de points variables selon la difficulté du trou et le handicap du joueur. Marquer 36 points minimum équivaux à jouer son handicap
Stance Position des pieds du joueur sur le sol au moment où la balle est frappée
Sway Déplacement du corps à droite de l'axe de pivot pendant le Backswing
Sweet-Spot Coeur de la face des clubs, d'où la balle partira avec le maximum d'énergie
Tee Point en bois ou en plastique sur laquelle on place la balle au départ pour frapper la balle.
Timing C'est le rythnme du coup de golf, qui crée un mouvement coordonné et harmonieux.
Topper Action de frapper la balle sur sa partie supérieure provoquant ainsi une trajectoire rasante.
Upright Plan de swing vertical
Virgule Putt qui au lieu d'aller directement dans le trou, roule sur le bord interne de celui-ci puis ressort
Vol Trajectoire de la balle en l'air
Waggle Petits mouvements du club actionnés par les mains afin de décontracter. Avant le swing réel.
Wedge Fer très ouvert pour les coups d'approches vers le green
Zone de frappe C'est le moment du swing ou le club revenant vers la balle balaye le sol sur une vingtaine de centimètres

 

Repost 0
Published by Paul - dans planete-golf
commenter cet article
22 février 2006 3 22 /02 /février /2006 18:43
Presque 700 parcours en France mais  "seulement" une centaine d'entre eux sont en photos dans http://www.letff.com à la rubrique Photos Golfs certains parcours sont très bien représentés et photographiés d'autres moins. En tout cas c'est l'occasion de découvrir quelques Golfs magnifiques de la métropole. (plus de 4 000 photos de golf et un trombinoscope de fous de golf voilà ce que je vous propose de découvrir au travers de ce site letff.com . Bonne visiste et qui sait peut être aurez vous envie après de venir vous aussi fouler ces magnifiques fairways !
Repost 0
Published by Paul - dans planete-golf
commenter cet article
21 février 2006 2 21 /02 /février /2006 19:03

Une vie bien remplie, qui a commencé en 1949 par un beau jour du mois de juin. S'en est suivie une enfance heureuse au milieu d'une fratrie de 5 frères et soeurs, des études jusqu'au Bac, dans le sud de la France (Carcassonne, Menton). Le service militaire Puis la "montée" à Paris pour travailler, ce qui à l'époque ne posait aucun problème. Début dans la location de voitures (c'est là que j'ai connu celle qui partage ma vie depuis), puis Air Inter et ensuite par la force des choses Air France pour cause de fusion des deux entreprises. Une belle vie d'épicuriens qui sans être nantis nous a permis de vivre à peu près comme nous le voulions, toujours en privilégiant notre couple par rapport au reste. De la chance, j'en ai eu beaucoup, à moins que cela soit du "nez". J'ai saisi des opportunités qui m'ont permis de faire une carrière acceptable mais que je ne dois qu'à mon travail et à personne d'autre. Comme disait je ne sais plus qui : Je suis parti de rien, arrivé à pas grand chose mais tout seul!

La découverte, un peu tard à mon goût, de ce merveilleux sport qu'est le golf et qui m'a permis de faire la connaissance d'un très grand nombre de personnes dont certains sont devenus de vrais amis. Je dois reconnaître que cette découverte a changé ma vie, et dans le bon sens du terme. Avec le Golf j'ai aussi découvert l'informatique et la construction de sites web (de golf bien entendu!!) . Que demander de plus à la vie : Un couple qui fonctionne à mereveille, un fils heureux et qui gagne bien sa vie (et qui va être papa à son tour, ce qui veut dire que je vais être grand-père), suffisament d'argent pour vivre à peu près correctement et sans se plaindre.... mais voilà, on ne peut pas tout prévoir.....au moment où l'on commence à penser à laisser la place aux plus jeunes, le pépin, la tuile, le ciel qui tombe sur la tête : Cancer !

Pas de plaintes mais des regrets : Regret de ne pas avoir su écouter ceux qui me disaient que je fumais trop, que je buvais aussi un peu trop. Regret de m'être cru indestructible investi du pouvoir de passer entre les gouttes, comme un enfant qui évite de marcher sur les raccords des dalles et qui se dit : Si j'y arrive il ne peut rien m'arriver de mal car je suis le plus fort!! Et bien on est pas les plus forts et tous autant que nous sommes nous avons un pépin qui nous guette au détour du chemin prêt à nous tomber dessus au moment où on s'y attend le moins. Et quand ca arrive, et bien...il faut réagir et ne pas chercher d'autre coupable que soi même.

Depuis presque cinq mois donc, je me bat bec et ongle contre cette saloperie de maladie. J'ai la chance, par ailleurs d'être en bonne santé et d'avoir une bonne constitution. J'ai aussi cette chance immense d'avoir une famille formidable et des amis qui le sont autant. Mais le soutien est une chose et il faut savoir le transformer en énergie positive pour arriver à s'en sortir. C'est ce que j'ai touours essayé de faire, sans me plaindre mais tout simplement en positivant toutes les choses de la vie, heure après heure et jour après jour. Ce n'est pas facile, et je sais que parmi vous certains se battent aussi contre lamaladie. Si j'avais un conseil à donner : ne vous avouez jamais vaincu, relevez la tête à chaque fois que vous sentez que ca va un peu moins bien; d'autres s'en sortent alors pourquoi pas nous?

Si vous voulez ne jamais savoir :

- ce que l'on ressent quand on vous annonce que vous avez un cancer

- Ce qu'est une biopsie, une endoscopie, des scanner, IRM, et autres TEP scans, des prises de sang tous les trois jours, des aller retours à l'hôpital, le stress des résultats des derniers examens

- Ce que sont des nuits passées au dessus des toilettes à vomir tripes et boyaux à cause des effets indésirables de la chimiothérapie

- Ce qu'est  la fatigue qui vous commande impérativement de vous asseoir sinon vous tombez

-Ce que sont les effets de la radiothérapie.... à laquelle il faut se rendre tous les jours pendant 8 semaines consécutives (j'en suis là en ce moment)

Si vous ne voulez jamais connaître tout cela il y a deux solutions : Croire en sa bonne étoile ou cesser de fumer (et éventuellement de boire, car les deux ensemble c'est du TNT!!!) si vous avez cette mauvaise habitude.

Voilà j'avais promisde répondre à quelqu'un qui se demandait pourquoi je lancais des discussions sur le forum "café du Commerce" et que je n'y répondais pas..... je me soigne .

Repost 0
21 février 2006 2 21 /02 /février /2006 18:05

Lorsque vous recevrez votre première licence, vous aurez, outre d’autres indications portées sur celle-ci, le statut de joueur « non classé ».

1 - Initialisation de votre index :

  La possession de votre licence implique automatiquement l’initialisation de votre « index » par la FFGolf dans votre fiche d’historique d’index. Celui-ci est de 53,5.

 

2 – Fiche Historique d’Index :

Vous pouvez, à tout instant, consulter votre fiche personnelle. Pour ce faire, il faut vous rendre sur le site de la FFGolf, et saisir dans le cadre prévu à cet effet, votre numéro de licence et votre nom. La fiche nominative de votre historique s'affichera alors sur votre écran.

 

 

3 – Comment évolue mon Index ? :

Au départ, votre « index » de joueur non classé est de 53,5. Il ne changera pas tant que vous n’aurez pas fait de compétition prise en compte par la Fédération et saisie dans Fléole. Au fur et à mesure que vous ferez des compétitions, votre index sera automatiquement calculé, et ce dès que le club qui aura organisé cette compétition, aura rentré dans Fléole vos résultats. Si vous réalisez une contre-performance, votre Index pourra évoluer dans le mauvais sens mais jamais au-delà de 53,5. Si vous vous classez dans l’année, votre licence de l’année suivante reprendra :

 

1 / Votre dernier classement enregistré 

 

2 / Votre meilleur classement de votre vie de Golfeur (des contre-performances sont, hélas, toujours possibles…)

 

4 – Les « catégories » :

Les Golfeurs sont répartis en cinq catégories, définies par rapport à l’index du joueur :

 

 

Catégorie « 1 » : Index jusqu’à 4,4

Catégorie « 2 » : Index de 4,5 à 11,4

Catégorie « 3 » : Index de 11,5 à 18,4

Catégorie « 4 » : Index de 18,5 à 26,4

Catégorie « 5 » : Index de 26,5 à 53,5

Bien entendu, l’objectif avoué de tout golfeur ou de toute golfeuse est  d’approcher le plus possible (voire d’atteindre..) la catégorie « 1 », c’est à dire celle des « cadors » du Golf !!!

 

 

 

 

Repost 0
Published by Paul - dans Débutants
commenter cet article
19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 09:57
Maybank Malaysian Open, Kuala Lumpur Golf & Country Club
16 Février 2006 - 19 Février 2006
JACQUELIN, Raphaël termine 3ème de la compétition avec un score de -17 ! ( 72 / 65 / 62 ), derrière WI, Charlie (-19) et JAIDEE, Thongchai  (-18). Un podium bien mérité !
Repost 0
Published by Paul - dans Bibliothèque
commenter cet article
18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 14:52
Maybank Malaysian Open, Kuala Lumpur Golf & Country Club
16 Février 2006 - 19 Février 2006

Samedi : La compétition a été interrompue, en raison de conditions météorologiques dangereuses. Elle reprendra dimanche à 08h45 locales, et le résultat final sera jugé sur 54 trous (c'est à dire trois tours au lieu de 4). Le premier Français est Raphaël Jacquelin qui pointe à la 17ème place avec un score de -7 (le premier, Park David est à -13)
Repost 0
Published by Paul - dans Infos Golf
commenter cet article