Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.planete-golf.com
  • www.planete-golf.com
  • : Blog consacré aux choses du Golf et aux golfeurs(euses). Soyez les bienvenus!
  • Contact

Texte libre

compteur pour blog

Recherche

Archives

8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 07:07
L’albatros : C’est le nom d’un bel oiseau mais surtout celui d’un très beau parcours de 6520 mètres (sur les 3 mis à disposition des licenciés de la FFGOlf) qui sert d’écrin à l’open de France, épreuve du tour Européen. 18 trous particulièrement bien dessinés (architecte : H. Chesneau) et piégeux à souhait avec toutes les difficultés du Golf moderne. Obstacles d’eau, Rough épais et très dense, bunker peu nombreux mais toujours bien placés et surtout des greens très rapides et dont il faut apprécier les pentes au plus juste pour mettre la balle dans le trou…. Sur ce parcours il est conseillé de rester humble et de ne prendre aucun risque inconsidéré si l’on veut arriver à quelque chose. On appréciera, outre les creux et bosses qui parsèment la totalité du parcours, le final particulièrement difficile du 16 au 18.

Le 16 est un Par 3 avec de l’eau à droite, et surtout un green pentu (vers l’eau bien entendu), où un putt en descente, même bien dosé peut se révéler catastrophique…

Le 17 ensuite, très long Par 4 qui est le trou le plus difficile du parcours. Partir des jaunes ou des blanches, et il vous faudra un bon drive pour arriver au Fairway, et bien se placer pour atteindre le green en hauteur et torturé à souhait.

Le 18 pour finir avec son green en ile que les pros peuvent atteindre en 2 (Par4 en compétition mais Par 5 pour les « amateurs »). Il faudra franchir un vrai lac pour vous poser sur le vaste Green, et gare aux balles trop longues qui disparaîtront dans l’eau qui entoure ce green. Mais ne vous y trompez pas….tous les autres trous de ce parcours réservent des surprises qui en font voir de toutes les couleurs mêmes aux Professionnels qui se donnent rendez-vous en juin de chaque année. C’est d’ailleurs au mois de juin que le parcours est le plus beau : Genêts en fleurs qui embaument, greens roulants comme des billards,  et fairways taillés au cordeau pour accueillir les joueurs de l’Open de France.

 

L’Aigle : Voisin de l’Albatros, l’Aigle est un parcours de type « links ». Pas d’eau à franchir sur ce parcours, qui n’en reste pas moins parsemés d’embûches. Avec 5961 mètres depuis les marques les plus reculées pour un par 71, l’Aigle est tolérant pour tous, amusant pour la plupart et exigeant pour les meilleurs. Il vous faudra être au minimum titulaire de la carte verte pour le jouer.

 

L’Oiselet : Après quelques balles tapées au practice voisin, vous prendrez beaucoup de plaisir sur ce parcours " école " de 9 trous, qui  n'est ni très long (1955 mètres pour les messieurs et 1761 mètres pour les dames, par 32), ni très large mais ne comporte presque pas de rough. Il propose toutefois toutes les situations propices à la formation et l'entraînement. Un très bon compromis pour faire connaissance avec le Golf national, Vitrine du Golf en France.

Photos : ICI

Partager cet article

Repost 0
Published by Golfeur - dans Le Golf National
commenter cet article

commentaires

golfarmer 10/02/2009 15:08

Pourquoi ne pas mettre le 15 dans l'amen corner et le faire commencer qu'au 16 ?curieux !